Aller au contenu principal

Publications

Tradition vivante! L'histoire des instruments populaires estoniens, Risto Lehiste, Tallin, 2017, 64 p.
Le catalogue présente le passé et le présent des principaux instruments populaires estoniens.

Les irréductibles Estoniens habitent ce pays depuis plus de 10.000 ans. L'histoire de leurs instruments traditionnels a été influencée par leur environnement, mais aussi par la culture de leurs voisins: Suédois, Lettons, Finnois, Russes, Allemands et bien d'autres. Il en découle une histoire des instruments populaires unique et une tradition toujours bien vivante!

Disponible au museumshop (édition quadrilingue français-anglais-néerlandais-estonien) - 10 €
The Golden Age of Flemish Harpsichord Making
The Golden Age of Flemish Harpsichord Making: a Study of the MIM's Ruckers Instruments, Pascale Vandervellen, Bruxelles, 2017, 420 p.
Résumé en anglais :

Among the great names in the history of harpsichord making, that of the Ruckers is probably the most famous. This dynasty of makers, represented by four generations active in Antwerp between c.1580 and c.1680, exerted a predominant influence in Western Europe. Their harpsichords and virginals, synonyms of extraordinary workmanship, acquired a tremendous reputation that extended beyond European borders and lasted until well after their active period. The envy they inspired was such that it gave rise to large-scale counterfeiting, probably the most significant in the field of instrument making up to then. The MIM owns eighteen instruments considered at the time of their acquisition to be made in the Ruckers workshop. Given the considerable patrimonial interest of this collection, a project centred on its conservation, study, restoration and enhancement was set up. The book sums up this fascinating research and sheds new light on this outstanding heritage. This survey is directed by Pascale Vandervellen, curator of the stringed keyboard instruments of the MIM.

Ce livre a remporté le prix Nicholas Bessaraboff 2019, délivré par l'American Musical Instrument Society!

Disponible en anglais - 59 € au museumshop
Le pianoforte dans les provinces belges
Le pianoforte dans les provinces belges, Renaissance du livre, 2014, 248 pages
Recherche du docteur en musicologie Pascale Vandervellen quant à la facture de pianoforte dans nos régions

Disponible au museumshop - 35 €
Sax200
Sax200, Editions du Perron, 2014, 134 p.
Inventeur hors norme, artisan talentueux et excellent musicien, Adolphe Sax se lance dans la facture d’instruments à vent à la suite de son père, Charles-Joseph Sax. Dans son atelier, il améliore de nombreux instruments, dont il fait breveter la conception novatrice? Fort de ses premiers succès, il se lance dans la création d’instruments inédits, qu’il baptise de son nom : les saxhorns, saxotrombas et saxtubas connaîtront un vif succès. Mais son chef-d’œuvre le plus original est sans nul doute le saxophone, qu’il décline en une gamme complète, du sopranino au sous-contrebasse.

Sous la conduite du commissaire de l’exposition SAX200, Géry Dumoulin, les quatre chapitres de ce catalogue richement illustré relatent l’histoire de cet inventeur remarquable. Le lecteur y apprendra tout sur Sax, sur ses inventions, ses affaires et sa vie privée. Il découvrira aussi divers apsects moins connus de son activité créatrice, par exemple les instruments médicaux qu’il a imaginés.

Disponible au museumshop - 25 €
50 instruments insolites
50 instruments insolites, Renaissance du livre, 2014, 128 p.
Les 50 instruments insolites du mim. Pourquoi insolites ? Vous le découvrirez en parcourant les pages de cette nouvelle publication qui nous révèle au travers de petits textes -parfois anecdotiques- magnifiquement illustrés de photos somptueuses, les instruments qui ont le plus intrigué nos visiteurs. Laissez-vous donc guider par leurs « coups de cœur » qui sont aussi ceux de nos guides !

Disponible au museumshop - 15 €
50 instruments insolites (CD)
Vous connaissiez le livre, voici désormais le CD! Cette compilation se veut un complément musical et sonore de "50 instruments insolites". Au total, ce ne sont pas moins de 38 extraits qui ont été sélectionnés, souvent sur l'instrument d'origine ou à défaut sur une copie ou un instrument très similaire.

Après avoir vu les formes bizarroïdes du gamelan, componium ou autre armonica de verre, voici l'occasion d'en entendre les sons tout autant spectaculaires!

Article épuisé
Brusselse cahiers bruxellois - XLV Promenades musicales - Muzikale wandelingen, Archives de la Ville de Bruxelles, 2013, 432 p.
En autres choses, ce numéro offre un magnifique panorama des remarquables trésors du musée des instruments de musique, avec 4 contributions qui mettent en lumière l’histoire de l’institution, ses collections, ses instruments typiques des manufactures bruxelloises ou d’autres encore venues des palais des maharadjas. En exergue, on y lira un article sur le musée de la musique à Paris. C’est un détour que nous devions aux collections françaises, dont une partie fut transférée à Bruxelles par François-Joseph Fétis et constitue la base historique des collections bruxelloises.

Disponible au museumshop (édition trilingue français-anglais-néerlandais) - 22,50 €
La tradition de la cornemuse en Belgique, Renaissance du livre, 2013, 106 p.
Parmi les nombreux instruments de musique populaires européens, la cornemuse occupe une place singulière. En dépit de ses apparences simples, la diversités des modèles est telle que chacun peut se laisser séduire par le timbre d’une de ses innombrables variantes.

Dans de nombreuses régions d’Europe, la cornemuse a traversé les âges sans difficulté. Dans les régions où elle avait disparu, elle a été remise à l’honneur dans les années 1960-1970. C’est d’ailleurs le cas pour la Belgique où la tradition de la cornemuse s’était éteinte peu avant la Première Guerre mondiale. Cependant, la renaissance qu’elle a connue chez nous n’est guère comparable à celle d’autres pays, surtout lorsque l’on sait que seuls trois exemplaires ont été conservés. Ceux-ci sont originaires des villages d’Arc-Ainières et de Popuelles dans le nord du Hainaux et se trouvent à présent au mim. La redécouverte de ces pièces uniques en 1967 a marqué le début d’une nouvelle histoire passionnante.

En 1983, Hubert Boone a écrit une première monographie sur la tradition de la cornemuse en Belgique. Après +/- 30 ans, le moment est venu d’en publier une version actualisée.

Disponible au museumshop - 21,50 €
Fascicules thématiques : les collections du MIM, Renaissance du livre, 2013, 12x26 p.
Si le guide du visiteur vous propose un aperçu global des collections d’instruments du MIM, il est possible de se concentrer sur une collection particulière. Vous adorez nos instruments de Sax mais vous passerez bien d’infos quant à nous pianos? L’inde vous fascine, au contraire des instruments européens? Pas de doute, cette série de 12 fascicules est faite pour vous.

Titres disponibles :
Instruments populaires européens
Instruments Sax
Instruments à cordes frottées
Instruments à cordes pincées
Pianos
Clavecins, épinettes et virginals
Cornemuses européennes
Epinettes et cithares des Alpes
Instruments mécaniques
Cornets à pistons
Instruments de musique indiens
Instruments de musique indonésiens

Disponible au museumshop - 8 €
De la vièle médiévale au violon du 17e siècle, Anne Emmanuelle Ceulemans, 2011, 267 p.
La genèse du violon est à la fois complexe et controversée. Où l’instrument est-il apparu ? Quelles sont ses caractéristiques constitutives ? A l’heure actuelle, ces questions n’ont reçu aucune réponse définitive.

L’ouvrage d’Anne-Emmanuelle Ceulemans a pour but de jeter un éclairage nouveau sur le problème. Il s’articule en trois chapitres. Le premier consiste en une étude terminologique, indispensable à l’interprétation des sources écrites. Le chapitre suivant retrace ce que l’on sait de l’évolution technique de la lutherie depuis le Moyen Age jusqu’au début du XVIIe siècle. Le dernier chapitre est consacré aux écrits théoriques qui éclairent l’histoire ancienne du violon.

Cet ouvrage n'est actuellement plus disponible au museumshop - 90 €
Collection Ghysels (CD)
Durant l’été 2007, le ministre flamand de la Culture Bert Anciaux acquiert la collection d’instruments de musique mécanique Ghysels. Jusque là, les instruments étaient exposés, pour le grand plaisir de tous, dans le musée de l’orgue de Schaerbeek, choyés pendant trente années par Josheph Ghysels et son épouse Jeannine Picalausa, qui ont soigneusement constitué cette collection avec Arthur Prinsen.

Cette édition, avec enregistrements sonores et photos prises juste avant le déménagement, offre un aperçu de ces années passées dans le plus chaleureux des musées bruxellois. Pour vous en faire une idée encore plus précise, vous devez y ajouter l’hospitalité des propriétaires et un bon verre de bière.

Disponible au museumshop - 13 €
Clavecin Couchet - Bob van Asperen (CD)
Le clavecin de Ioannes Couchet, Anvers, 1646, est un instrument particulièrement beau. Beau à voir, sans aucun doute, mais surtout à entendre! Bob van Asperen, grand spécialiste du clavecin a accepté notre invitation pour fixer à tout jamais sur les bandes le son de cet instrument séculaire. Résultat: ce cd "Musique pour claviers dans les anciens Pays-Bas au 17ème siècle", douzième opus de la collection du MIM.

Disponible au museumshop - 13 €
Muzikes d'amon nos-ôtes - traditions musicales en Wallonie - collectages 1912-1983, Wim Bosmans Bruxelles, 2008, 68 p.
Muzikes d’amon-nos-ôtes offre un large aperçu de la musique traditionnelle wallonne, dans toute sa richesse et sa diversité. Le CD contient une sélection représentative du vaste corpus rassemblé par les enquêteurs de terrain depuis les premiers enregistrements datant de 1912. La plupart des extraits sont mis en lumière pour la première fois.

Disponible au museumshop (édition bilingue français-néerlandais) - 12 €
Orfeo son io, Bruxelles, 2008, 230 p.
L’orfeo de Monteverdi (1567-1643) fascina les quelques centaines d’auditeurs privilégiés des années 1607-1609, puis un nombre grandissant de mélomanes de la deuxième moitié du XXe et début du XXIe siècle. Les raisons de cette fascination pour une œuvre magistrale souvent considérée comme le premier opéra d’Europe sont sans doute multiples.

Le projet de recherche sur les instruments de musique utilisés dans l’Orfeo de Monteverdi en 1607 et 1609 a pu débuter en 2005. Cet ouvrage présente ainsi les résultats de la première phase de recherches qui sont basés sur une relecture critique de la littérature existante, sur un travail original dans les archives et sur une recherche organologique comparant techniques modernes et anciennes.

Disponible au museumshop (édition trilingue français-anglais-néerlandais) - 22 €