Aller au contenu principal

Braguinha - février 2022

Fig.1

Braguinha, Augusto Da Costa, Funchal (Madère), avant 1898, inv. 2496

Braguinha, Augusto Da Costa, Funchal (Madère), avant 1898, inv. 2496

Fig.2

Braguinha, Augusto Da Costa, Funchal (Madère), avant 1898, inv. 2497

Braguinha, Augusto Da Costa, Funchal (Madère), avant 1898, inv. 2497

Fig.3

Braguinha, Augusto Da Costa, Funchal (Madère), avant 1898, inv. 2500

Braguinha, Augusto Da Costa, Funchal (Madère), avant 1898, inv. 2500

Le MIM possède trois instruments à cordes pincées construits au 19e siècle à Funchal, sur l'île de Madère. Anciennement, ils étaient appelés machete, mais aujourd'hui, on les nomme généralement braguinha. En 1898, ces instruments furent achetés au luthier Augusto Da Costa par le premier conservateur du Musée instrumental du Conservatoire, Victor-Charles Mahillon.

Généralement, le machete revêt la forme d'une petite guitare équipée de quatre cordes simples, accordées ré-sol-si-ré. Cependant, Da Costa se plaisait à construire des instruments de formes inhabituelles, comme le n° 2496 en forme de poisson ou le n° 2500 en forme de cœur renversé.

Au 19e siècle, le machete se pratiquait dans divers milieux, aussi bien par des paysans que dans des milieux plus aisés. Pour le jeu en accords, les musiciens se servaient d'onglets métalliques fixés aux doigts.

L'ukulele, petite guitare hawaïenne, serait un instrument dérivé du machete, introduit par des migrants madériotes à la fin du 19e siècle.

Bibliographie

Rui Alves Trindade, « Instrumentos musicais populares madeirenses », Xarabanda, 8 (1995), p. 3-23.

Manuel Morais, « Uma colecção de peças musicais do século XIX par: Machete e Guitarra », Xarabanda 11 (1997), p. 2-10.

John King, « A Few Words about the Madeiran "Machete" », The Galpin Society Journal, 58 (2005), p. 83-88, 217-219.