Print

steel pan

idiophone frappé

Le steel pan - ou steel drum - est l'instrument de musique national de la république de Trinidad et Tobago, deux îles du sud des Caraïbes situées au large du Vénézuela. Dans sa forme originelle, le steel pan est un fût en métal creusé d'une série de cuvettes de différentes tailles et profondeurs, accordées dans des tonalités bien précises. Ces facettes creuses sont frappées à l'aide de baguettes dont la tête est en caoutchouc.

Les steel bands sont composés de plusieurs steel drums de différents formats. Ils ont bien sûr à leur répertoire les célèbres calypsos qui incarnent parfaitement la musique festive de Trinidad. Mais les steel bands sont tout aussi à l'aise dans d'autres genres musicaux et jouent même des arrangements de musique classique.

Cela fait à peine un demi-siècle que le steel pan est considéré comme un instrument de musique à part entière. Ses origines sont modestes. Les descendants des esclaves noirs, ne pouvant se permettre d'acheter des instruments de musique européens, fêtaient le carnaval en tambourinant sur toutes sortes de récipients métalliques : boîtes de lait, boîtes à biscuits, bidons de peinture, couvercles de poubelles et jusqu'aux fameux fûts de pétrole de 55 gallons (208 litres), présents en abondance depuis la Seconde Guerre mondiale quand les bases américaines de Trinidad tournaient à plein régime.

Winston « Spree » Simon (1930-1976), un batteur issu des quartiers pauvres de Laventille, dans la capitale Port-d'Espagne, est le premier à découvrir que des bosses dans le fond d'un fût permettent de produire des sons différents qu'on peut même accorder. Son premier ping pong donne ainsi quatre sons. Dès 1946, on peut déjà en produire 14. Un modèle révolutionnaire fait ensuite son apparition, en 1953 : le spider web pan, développé par Tony Williams (°1931). Des cercles concentriques, disposés sur la surface de l'instrument à la manière d'une toile d'araignée - d'où son nom -, font entendre des notes organisées selon le cycle des quintes. En entourant chaque son de notes accordées à la quarte, à la quinte et à l'octave, Williams est parvenu à créer une plus grande richesse de timbre. L'instrument évolue alors vers le tenor pan, complètement chromatique, qui assure la mélodie au sein du steel band. Très souvent, deux tenor pans - l'un aigu (high), l'autre grave (low) - sont joués par un même musicien. Dans leur configuration standard, les tenor pans possèdent entre 28 et 30 cuvettes : sur les bords se trouvent les douze sons de l'octave grave, plus à l'intérieur les douze sons de l'octave supérieure et, tout au milieu, quatre à six sons de l'octave la plus aiguë.

Depuis son berceau de Laventille, le steel pan s'est rapidement répandu dans d'autres communautés défavorisées de Trinidad. Les bourgeois bien-pensants ne voient d'abord pas cette dissémination d'un très bon œil. Ils identifient l'instrument à une espèce de sous-culture violente, celle des steel men, ces jeunes chômeurs noirs qui recherchent la confrontation avec les steel bands concurrents. Le steel pan commence à être moins stigmatisé quand, au début des années 1950, des musiciens comme Spree et Williams se mettent à jouer de la musique que les classes aisées peuvent aussi apprécier, conquérant au passage les scènes de Broadway et de Londres. Dès la fin des années '50, des steel bands se forment sur d'autres îles des Caraïbes, et même en Amérique du Nord et en Europe. Rien qu'à Trinidad, il y a aujourd'hui plus d'une centaine de steel bands. D'autres centaines sont à compter dans le reste du monde.

Quand Trinidad et Tobago obtiennent leur indépendance de la Grande-Bretagne en 1962, le nouveau gouvernement confère au steel pan le statut d'emblème musical du jeune État. Le steel drum est, depuis lors, considéré comme l'ambassadeur culturel par excellence du pays. Ceci explique pourquoi Trinidad et Tobago ont tenu à faire don au mim d'un bel exemplaire, à l'occasion du 50e anniversaire de leur indépendance. Il s'agit d'un low tenor pan flambant neuf, chromé, à 29 notes, de la firme Panland de Laventille. Créée en 1993 sous le nom de Trinidad & Tobago Instruments Ltd, cette société est le leader mondial des fabricants de steel drums. Le low tenor pan est aussi appelé C-lead, soprano pan ou encore melody pan.

Media
Images: 
steel pan 2012.60
steel pan 2012.60
External Video
See video

Archive

06/2011
07/2011
09/2011
10/2011
11/2011
12/2011
01/2012
02/2012
03/2012
04/2012