PrintEnvoyez la page

Pour la première fois, le mim accueille une cornemuse iranienne dans ses collections !

Pour la première fois, le mim accueille une cornemuse iranienne dans ses collections !

Le mardi 26 mars dernier, le mim a reçu la visite d'un représentant de l'ambassade d'Iran ainsi que du célèbre joueur de cornemuse iranien Mohsen Sharifian. Ce dernier a fait don au musée d'une cornemuse iranienne appelée Ney-e anbān. Ce mot persan signifie dans sa traduction littérale « sac tuyau ». L'instrument est originaire du village de Boushehr, situé au sud de l'Iran.

La plupart des cornemuses possède de 1 à 3 bourdons, alors que celle-ci n'en possède aucun. L'instrument ne peut donc produire qu'un son à la fois. Le sac en peau de chèvre a été fabriqué en 2018 par Abd Al Nabi. Les motifs ont été peint par Abbas Jamhiri. Le sac est rattaché à une double clarinette accordée en la majeur, conçue en 2011 par Mohammad Reza Bayat.

Il s'agit de la première cornemuse iranienne qui rejoint les collections du musée. Elle rejoint ainsi d'autres cornemuses du monde qui font déjà partie des collections du mim, comme la djura gaïda bulgare ou la tsambouna grecque par exemple.

Media
Images: 
Pour la première fois, le mim accueille une cornemuse iranienne dans ses collections !
External Video
See video